Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la lorgnette: été 2012 - n°3

26 Janvier 2010 , Rédigé par evacor Publié dans #La lorgnette d'Evelyne

Avant de quitter Paris...

N'allez surtout pas voir la Vie Parisienne au Théâtre de Paris, rue Blanche.
C'est pour moi du jamais vu. Certes à la base je ne raffole pas du travail d'Alain Sachs, le metteur en scène, donc je savais prendre des risques sur ce choix, mais je ne m'attendais pas à un tel niveau de médiocrité. Je ne comprends pas comment on peut choisir de monter un ouvrage lyrique (même s'il s'agit d'opérette) sans chanteurs professionnels. Contrairement à ce qu'on peut penser en écoutant les mélodies d'Offenbach c'est une musique délicate à chanter qui nécessite un vrai savoir faire technique. Sur ce spectacle les chanteurs sont remplacés par des danseurs et instrumentistes alors ça bouge dans tous les sens mais l'essentiel qui est quand même la partie chant est catastrophique, criard, pas juste et inconsistant. Même si c'est une bonne idée de transformer les instrumentistes en chanteurs et en danseurs, ça fonctionne si les artistes sont performants dans tous les domaines, ce qui là n'est absolument pas le cas. Tous les tempi, sans exception, sont trop lents et enlèvent tout le pétillant de cette musique, et ce pétillant n'est pas compensé par les danseurs qui bougent bien mais chantent péniblement leurs airs, avec tout un tas de coupures et d'arrangements puisqu'ils sont bien évidemment incapables de les chanter tel qu'ils sont écrits. Alors à quoi ça sert ? et bien mystère, car ce n'est pas plus grand public que les spectacles de Savary (je pense aux séries de l'Opéra Comique il y a quelques années), qui étaient d'un tout autre niveau musical. On est malheureusement dans un nivellement par le bas. A mon sens A.Sachs n'a absolument rien compris à l'essence même de cette oeuvre, qui est drôle, fantasque, pleine d'humour et très tonique. N'en faire une lecture qu'au 1er degré et négliger la musique, c'est impardonnable!

250px-Draner - La Vie Parisienne, un brésilien

Costume du Brésilien par Draner pour la création


C'est la deuxième fois cette saison que je vois une production de très mauvaise qualité au Théâtre de Paris. Dorénavant j'aurai de sérieux doutes sur la qualité de programmation de cette salle, et j'y regarderai à deux fois avant d'y remettre les pieds!

Théâtre de Paris, 15 rue Blanche, Paris 9ème, le 12 juillet 2012

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :