Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la lorgnette d'Evelyne: les supports numériques

27 Mars 2016 , Rédigé par evacor Publié dans #La lorgnette d'Evelyne

la lorgnette d'Evelyne: les supports numériques

J’ai passé jeudi 24 mars 2016 une journée fort intéressante à la Cité des sciences, conférence de grande qualité sur le son et les supports numériques, le sujet me concernant autant dans mon métier de chanteuse que dans mon métier d’enseignante (rencontre professionnelle proposée par l’Ariam Ile de France en partenariat avec le RIF et la Cité des sciences et de l'industrie). Le mérite en revient à l’intervenant, conférencier et expert de qualité: Mr Gilles Rettel, formateur, expert, consultant, professeur à l’ESRA, et intervenant pour plusieurs universités.

Je cite: l’utilisation quotidienne des outils numériques a fait évoluer les pratiques professionnelles, spécialement en musique et dans l’enseignement artistique. Aujourd’hui, une quantité de documents sonores, de musiques, de contenus de cours ou d’actions culturelles tiennent sur une clé USB, ou se trouvent disponibles sur un serveur en ligne accessible partout. En revanche la qualité du son, donc de l’écoute proposée, s’est considérablement appauvrie depuis l’apparition de certains supports et formats numériques. Cette régression sonore symbolisée par l’utilisation du format mp3 est pourtant vécue comme un progrès. On peut observer que la nouvelle génération d’enfants et d’adolescents qui fréquente les structures d’enseignement est majoritairement exposée à une écoute via des supports de moindre qualité. L’éducation au son, la découverte de la musique avec des contenus pauvres en restitution sonore amène à se poser de nombreuses questions. De plus, consommée à forts niveaux sonores et sur de longues durées, la musique peut engendrer des traumatismes auditifs.

Voici quelques données volontairement schématiques pour compréhension, retirées de cette journée passionnante:
-la compression audio est une compression de données qui a pour but de réduire la taille d’un fichier audio afin de répondre à la taille de stockage.
-une compression est destructive quand on ne peut pas obtenir les données originales à partir des données compressées.
-la compression informatique (type mp3) dégrade le son puisqu'elle réduit les informations de 90%. C’est violemment destructeur sur toutes les musiques acoustiques, ça l’est moins pour les musiques actuelles qui sont des musiques conçues compressées.
-on appelle musique actuelle tout ce qui est compressé (rock, rap, RnB, musiques électroniques...). La partie savante des musiques actuelles ce n’est pas la composition, c’est le son, et la compression est un outil de création.
-les formats de fichiers de compression sans perte sont repérables à l’extension ajoutée à la fin du nom du fichier, ex: APE, FLAC, Zip, ace…..
-le succès d’une innovation technologique tient à l’aspect pratique, pas à l’aspect qualité.
-en gagnant en diffusion, grâce aux supports, on perd l’impact sensitif.
…..
Il m’est toujours apparu nécessaire, en particulier en tant qu’enseignante, de m’adapter aux évolutions technologiques afin de rester en adéquation avec un aspect sociétal, mais en préservant une notion de qualité. Je dirais donc qu’il ne faut pas oublier les essentiels: 
 
-attention de ne pas passer trop de temps avec des écouteurs sur les oreilles: c’est basique et physiologique, le corps, l’oreille, ont besoin de temps de repos.
-aller aux concerts, aux spectacles vivants....
RIEN ne peut remplacer l’impact sensitif du son réel.
 
N’hésitez pas à consulter le blog de Gilles Rettel pour plus d’informations:
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :